Répétition, lenteur et continuité.

 

  • Répétition

Par la répétition, le mouvement va s'intégrer peu à peu dans la mémoire corporelle libérant ainsi l'esprit pour se concentrer sur des aspects de plus en plus subtils.

 

  • Lenteur

La lenteur apparente des gestes permet à la conscience de suivre parfaitement le mouvement en train de se déployer, unifiant ainsi l'esprit et le corps.

 

  • Continuité

Par la continuité des mouvements et l'alternance de temps yin et de temps yang, une respiration s'installe entre le ciel et la terre.

 

Peu à peu, la lenteur, la répétition et la continuité du mouvement transforment la pratique en une méditation en mouvement stimulant la mémorisation, l'équilibre, la consience corporelle, l'orientation, et qui en même temps est une source de calme, de détente et de sérénité

En parallèle de cette pratique en solo, le travail à deux est un aspect essentiel du taïchi qui permet de vérifier la justesse des positions et mouvements.

 

Les cours sont organisés par niveaux, offrant ainsi une réelle possibilité de progression. En plus de la pratique en solo et du travail à deux, ils incluent des exercices de chi qong, de la méditation, puis progressivement l'apprentissage d'enchainements utilisant des armes (épée et sabre).